Le direct Pop Up

Top Congo online

Une Opposition unie et recomposée reçue par Nikki Haley

« Chez Nikki Halley, nous avons défendu notre point de vue », a dit à TOP CONGO FM, Ève Bazaïba, por…

Read more

Fortes contestations au nouveau leadership du Rassemblement

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Politique

Olengankoy annonce de grandes décisions 

"Aucun candidat n'était dans cette réunion-là. Le peu de gens qui y étaient sont tous surpris. Le G14, la Dynamique de l'opposition, la MPP, la CAT et autres étaient absents et n'ont pas signé ce document. Tout le monde a refusé cette présentation", a dit à TOP CONGO FM, le leader des FONUS. 

Les désignations de Felix Tshisekedi et Pierre Lumbi, "c'est un coup d'épée dans l'eau... Des grandes décisions vont tomber, la tête d'Étienne Tshisekedi ne sera jamais vendue et nous allons la défendre avec la dernière énergie".


Le docteur Kabamba dénonce une mascarade

"Pour Félix Tshisekedi,  il n'y a pas eu de problèmes", estime le leader du G14, dont la candidature à la tête du conseil des sages n'a pas été retenue, parce que remise en retard, alors qu'elle "a déjà été déposée depuis le 24 février et dont nous avons l'accusé de réception". 

Pour le docteur Kabamba, "quelque chose a été boutiqué. Le G14 a compris qu'on était en train de monter une mascarade..., nous n'avons pas apposé notre signature en tant que G14 sur ce document-là. C'est un truc mal monté,  mal ficelé".


C'est de la poudre aux yeux pour l'UDPS  

Lisanga Bonganga, du collectif des alliés à Etienne Tshisekedi, aussi candidat à la Presidence du conseil des sages se dit non concerné par ces désignations.

"Nous savons qu'on avait mis sur pied une Commission qui devrait recevoir les candidatures et on devrait aller au consensus. Nous savons qu'il y avait une tendance qui cherchait à faire passer le candidat du G7, Pierre Lumbi. Nous n'avons jamais eu des contacts avec lui. Nous nous sommes jamais parlés en tant que candidats. Nous attendons toujours que la Commission nous appelle".

Pour Lisanga Bonganga, "pour succéder à Tshisekedi, il fallait une procédure de démocratie".

Et puis, s'interroge Lisanga Bonganga, "designer Félix Tshisekedi comme président du Rassemblement, cela signifie-t'il qu'il n'est plus candidat Premier ministre?"


Que le G7 n'embrouille pas le Rassemblement 
 
"De quel droit, l'UDPS doit perdre le poste le plus important, la présidence du CNSA, au profit du G7. 
Le G7 ne doit pas prendre le Rassemblement en otage", 

 
Lisanga Bonganga demande, tout en prônant l'unité, à Moise Katumbi (photo) de ne pas embrouiller le Rassemblement pour avoir le remplacement symbolique d'Etienne Tshisekedi.

Car "le remplaçant d'Etienne Tshisekedi ne peut pas être Pierre Lumbi", le conseiller spécial du président Kabila.

Face à Face Vidéo

Twitter Christian Lusakueno