Su servidor no soporta flash players o javascripts, use por favor cualquiera de los siguientes links

Le direct Pop Up

Top Congo online

Une Opposition unie et recomposée reçue par Nikki Haley

« Chez Nikki Halley, nous avons défendu notre point de vue », a dit à TOP CONGO FM, Ève Bazaïba, por…

Read more

Importation des véhicules, l'ONATRA avait perdu le 1/4 de ses revenus (Syndicat)

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Economie

La délégation syndicale de la SCPT, Société commerciale des ports et transports, ex-ONATRA, salue la décision prise par le Premier ministre Samy Badibanga d'autoriser l’importation des véhicules d’au moins 20 ans. 



Une décision salvatrice, 

"Au niveau de la SCTP, le décret a tout son sens parce qu’on a perdu au moins le quart de nos recettes. Nous pensons qu’avec ce décret on peut redevenir à 2 milliards  comme c’était dans le temps. Ce décret va redonner de l’espoir. Il suffit d’avoir à la tête de la SCTP un management fort. Ça va rebooster les choses
", a dit à TOP CONGO FM, Papitho Ndjoli, le président de cette délégation syndicale. 

Qui rappelle qu'avec la baisse des activités au niveau de port (photo), "Boma était devenue une ville morte".

La reprise des importations va permettre de "redémarrer de plus belle" les activités.


Allégresse à Boma

La décision a été accueillie avec enthousiasme sur place ou, conscient qu’il est important d’épargner au pays des véhicules dits Esprit de mort, Pitho Ndjoli lance un appel à la responsabilité.

"La SCTP a sa mission. Je crois que la mission de contrôle va être assurée maintenant par l’OCC. Dès demain, nous serons en réunion avec nos amis de l’OCC, de l’Ogrefrem, de la DGDA et voir dans quelle mesure accompagner ce décret".


Le résultat d'une demande parlementaire

Auteur de la lettre adressée au Premier ministre ayant abouti à la signature de ce décret, le député Muhindo Zangi rappelle que toute la République et tous les points d’importation étaient pénalisés par la mesure.

"Au niveau de la douane, il n’y avait pas assez de recettes. Cela handicapait aussi la population qui utilisait les véhicules d’ancien format plus résistants pour les routes de la RDC".

Indiquant que sa démarche avait été soutenue par ses collègues députés, des déclarants et des douaniers, l'élu de estime que ce nouveau décret est surtout "un soulagement pour tous ceux qui travaillent dans ce secteur".


Barrick Bwematelwa 

Les vehicules de plus de 10 ans de nouveau autorisés d'importation en RDC

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Economie

Le premier ministre vient de signer un décret allégeant les conditions d'importation des véhicules.

"Tous les vehicules d'occasion, à importer en RDC, doivent..., avoir été mis en circulation sur une période n'excédant pas 20 (vingt) ans... et présenter un etat technique attesté par un centre de contrôle du pays de provenance..."

Le gouvernement de la république vient ainsi d'autoriser l'importation des véhicules vieux de plus de 10 ans, allégeant la mesure prise en 2012 par le premier ministre Matata Ponyo.

La mesure vient en réponse "à la demande de la profession des transporteurs pour un assouplissement des conditions d'importation des véhicules d'occasion et tenant compte du pouvoir d'achat de la population".

Le décret du premier ministre Samy Badibanga est entré en vigueur depuis le 4 avril.

Nouvelle augmentation du prix de l'essence

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Economie

Après une première augmentation il y a 2 semaines, le prix du carburant est de nouveau revu à la hausse ce vendredi 10 mars, indique le site d'actualité économique zoomEco.com

http://zoom-eco.net/urgent-matin-carburant-augmente-de-35-francs-congolais-a-pompe/

Pour la Zone ouest (Kinshasa, Kwango, Kwilu, Équateur, Nord-Ubangi, Kongo Central, etc.), le litre d’essence passe à 1650FC (+35FC), le litre de gasoil coûte désormais 1640FC (+35FC).

Zone Est, 1380 FC (essence), 1390FC (gasoil) 1280FC (Petrole). 

Zone Nord, 1300FC (essence), 1290FC (gasoil), 1130FC (pétrole).

Zone Sud (Kasai Central, Haut Lomami, Haut Katanga, Tanganyika, etc.), essence, 1340FC, gasoil 1330 FC, pétrole 1200FC.

La BCC augmente son taux directeur

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Economie

La Banque Centrale du Congo a relevé son taux directeur de 2 à 7%, a annoncé mercredi 28 septembre son Gouverneur, Deo Gratias Mutombo (photo) "pour notamment permettre de réduire la tension actuelle sur le marché de change".

Le taux directeur est le taux d’intérêt (refinancement minimum) fixé par la banque centrale d’un pays pour réguler l’activité économique.

Il constitue le principal outil dont dispose une banque centrale pour influer sur l’octroi de crédits et moduler l’inflation dans une zone monétaire.

Cette mesure intervient alors que la monnaie nationale se déprécie face au dollar américain, s’échangeant désormais contre 1100 ou 1150 francs congolais, qui s'explique par une forte demande de devises sur les marchés.

La BCC a ainsi maintenu les coefficients de la réserve obligatoire à 10 et 9% pour les dépôts en devises à vue et à terme et de 2 et 0% pour les dépôts en franc congolais à vue et à terme.

Les réserves obligatoires sont des réserves financières que les banques et établissements financiers doivent déposer auprès de la banque centrale. Ils sont rémunérés ou non selon les pays.

Hausse du prix du carburant

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Economie

L'essence super coûte désormais 1490FC, en hausse de 50FC le litre, alors que le litre de gasoil revient à 1480FC (+50FC). "Depuis quelques jours, nous fermions nos stations plus tôt et on se doutait que cette hausse des prix allait arriver", a dit à TOP CONGO FM, un pompiste

Face à Face Vidéo

Twitter Christian Lusakueno

FACE À FACE VIDEO

Top Presse