La production de Bukanga Lonzo est détournée vers d’autres pays (Société civile)

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

"Les produits de Bukanga Lonzo destinés à Kinshasa arrivent à servir les autres pays où le besoin se fait sentir sur le plan alimentaire alors que notre province vit quasiment dans la malnutrition", dénonce sur TOP CONGO FM, Lucien Lofoto.

Selon lui, des tonnes de vivres sont envoyées en Afrique du Sud.


Des convois inconnus chaque nuit

Habitant dans la zone, Lucien Lofoto affirme assister à des rotations de camions plusieurs fois la nuit avec des conducteurs qui se relayent. 

"Nous voyons des camions containers (cinq ou six) qui font de va et vient tard dans la nuit. Il est difficile de quantifier ce qu’ils amènent là-bas. Les chauffeurs sont systématiquement changés. Un chauffeur peut venir avec un véhicule de Kinshasa et lorsqu’il arrive au parc, un autre chauffeur prend le véhicule et rentre avec le véhicule à Kinshasa".

Pour lui, "même eux-mêmes les chauffeurs ignorent ce qu’ils transportent. Il se raconte que la production de Bukanga Lonzo va à l’étranger notamment en Afrique du Sud".

Et en veut pour preuve que tous les points de vente Bukanga Lonzo ont fermés à Kinshasa       


Aucun intérêt pour les populations locales 

Selon le président de la Société civile, le parc agroindustriel tourne et produit "régulièrement de la nourriture mais elle ne nous profite pas".

Refusant d’assister impuissant à cette situation, il déclare avoir fait plusieurs mémorandums  et plaidoyers. 

"Malheureusement, ils sont restés lettre morte».

Il dénonce "une gestion (du parc) tellement opaque que personne n’est capable de dire avec exactitude la quantité des produits" réalisée par le complexe agro-industriel.

Officiellement, 20.000 tonnes de maïs ont été produites, annonçait officiellement le jeudi 5 mai 2015, la direction du parc lors de la cérémonie de la première récolte présidée par le président de la République.
 

Licenciements abusifs

En sus de tous ces écueils, le président de la société civile de la province du Kwango affirme que les employés du parc sont victimes de licenciements abusifs.

"Il y a 5 mois, plusieurs agents qui y travaillaient ont été licenciés, parfois sans raison. Il n'y a eu aucune intervention possible au niveau de la province parce que la gestion de ce parc relève du pouvoir central. La Société civile a essayé de faire des plaidoyers en vain".

Pour Lucien Lofoto, "la grande préoccupation est que nous ne profitons pas de la production de  notre parc-agroindustriel de Bukanga Lonzo. Nulle part à Kwango vous trouverez qu’on vend la production de Bukanga Lonzo".


Assurer l'autosuffisance alimentaire de la RDC

Lancé le 15 juillet 2014 dans le territoire de Kenge (Kwango), le parc agroindustriel de Bukanga Lonzo,  est un projet qui a coûté 80 millions de dollars américains au gouvernement, destiné à l'exploitation d'un espace de 80.000 hectares. 

Avec pour objectif d'assurer l'autosuffisance alimentaire à la RDC.

Joint par TOP CONGO FM, les responsables de Bukanga Lonzo se sont refusés à tout commentaire.

 
 
Par Barrick Bwematelwa 

Rapatriement de la dépouille d'Etienne Tshisekedi, avec ou sans le gouvernement (UDPS)

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

"Nous n'avons pas d'autorisation à rechercher pour rapatrier le corps du président Tshisekedi. Le corps viendra, mais le lieu de l'enterrement sera connu par la suite", a dit à TOP CONGO FM, Péter Kazadi.

Le conseiller juridique d'Etienne Tshisekedi indique qu'avec ou sans l'autorisation des autorités du pays, le corps du Sphinx de Limete sera rapatrié et affirme qu'au sein du parti les options sont en train d'être levées et que rien n'est encore décidé officiellement. 


Enterrement au Kasai?

Peter Kazadi n'exclut pas la possibilité d'enterrer Tshisekedi à Kabeya Kamwanga (Kasaï Oriental), précisant toutefois que le corps doit passer par Kinshasa. 

"Le Kasaï est parmi les solutions envisagées. Le corps partira sûrement de Kinshasa, mais l'option finale sera annoncée incessamment à l'opinion".

L'option de l'enterrement dans son village avait été évoquée pour la première fois par Félix Tshisekedi au cours de l'émission TOP PRESSE.


Négociations suspendues avec le gouvernement 

Bien qu'il n'y ait toujours pas eu de progrès, Peter Kazadi confirme la disponibilité de l'UDPS à en discuter de nouveau s'il veut s'impliquer. 

"Si les autorités veulent s'impliquer, on verra dans quelle mesure discuter avec elles".

Kinshasa "secouée" ce mardi

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Au lendemain de la non signature de l'arrangement particulier, la capitale a été secouée ce matin en différents quartiers par des manifestations de mécontentement.

"De façon spontanée aux environs de 8h du matin, un groupe de Shegués avait résolu de brûler des pneus dans plusieurs carrefours et coins de la ville de Kinshasa", a dit à TOP CONGO FM, le porte-parole de la Police, le colonel Pierrot Mwanamputu.

"Un groupe de Shegués a brûlé 2 à 3 pneus usés sur l'avenue du commerce. Ils ont commencé à caillasser des véhicules et les maisons de commerce qui avaient ouvert". 

Selon le colonel Mwanamputu, aussitôt informée, la Police est descendue pour rétablir l'ordre public dans ce secteur. 

Le démarrage de troubles s'est aussi observé dans d'autres quartiers de la capitale.


- À Limete

 
Sur la 10ème rue et dans les parages des avenues Kapela. 

"C'était sans compter avec la détermination de la Police qui a réussi à disperser ces fauteurs des troubles", indique son porte-parole.


- A Bon marché

"Au rond-point Phoenix à Barumbu, les badauds se sont attaqués aux passants ainsi qu'aux maisons de commerce qui avaient ouvert. La Police les a dissuadés de cesser leur sale besogne".


- A l'UNIKIN.

"Au niveau de Trafic, on a signalé quelques perturbations dûes au mouvement des automobilistes craignant de voir leurs véhicules endommagés par des projectiles. Ils ont opté de les garer momentanément".


Pierrot Mwanamputu signale également que la psychose créée, au niveau de Mont-Amba par des motocyclistes, a été vite maîtrisée. 

"Maintenant la situation semble être rétablie. Certains parents sont allés récupérer leurs entrants dans certaines écoles. Maintenant la situation semble être revenue à la normale".


Appel au calme

"La Police invite la population au calme et lui demande de ne pas s'adonner aux actes de violence qui portent atteinte à l'intégrité physique des personnes et des biens...".

Le porte-parole de la Police rassure, "au stade actuel, nous disons qu'il y a eu quelques foyers de tension qui ont été maîtrisés et que la Police est aux aguets".

Une majorité confortable a désigné Pierre Lumbi (Lutundula)

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s
Le nouveau président du conseil des sages du Rassemblement, Pierre Lumbi (photo) qui se dit satisfait de sa désignation appelle tous les membres à l'unité
 
 
Une élection confortable.
 
Le président du G7 a été confortablement élu, selon son vice-président.
 
"De ces consultations, il est sorti qu'il y avait 6 candidats pour le poste du président du Conseil des sages dont Pierre Lumbi (G7),  Lisanga Bonganga (CAT), Martin Fayulu (Dynamique),  Diomi Ndongala (MPP), Joseph Olengankoy (Dynamique) et Jean-Bertrand Ewanga (AR). Une majorité confortable (5 sur 9) des composantes a appuyé la candidature de Pierre Lumbi", a déclaré sur TOP CONGO FM, Christophe Lutundula (G7). 

Selon qui, "2 composantes ont soutenu Martin Fayulu et une, le G14, s'est abstenue".

La Majorité présidentielle populaire a soutenu son candidat,  Eugène Diomi Ndongala, indique aussi Christophe Lutundula.

"Si vous faites le total..., Pierre  Lumbi a été désigné, par un consensus majoritaire, président du Conseil des sages. C'est clair comme de l'eau claire dans un verre clair".

Face à Face Vidéo

Twitter Christian Lusakueno

Calebasse des pensées

Bakulutu

Face à Face

Top Sports

Parlons-en

Top Dedicaces

Le Debat

Top Matin

FACE À FACE VIDEO

Top Presse