Changements à la tête de la police congolaise

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Le président de la république vient de changer le commandement de la police nationale congolaise.

 
Raus Chalwe (photo) est nommé inspecteur general em remplacement de Jean de Dieu Oleko, mis à la retraite.

Amuli Bahigwa remplace Charles Bisengimana au commissariat general, son nouvel adjoint est Patience Mushid Yav.
 
À la tête de la ville de Kinshasa, Célestin Kanyama est remplacé par Sylvano Kasongo.
 
Célestin Kanyama a été nommé Directeur général des écoles et formations de la police.

Annulation du concert d'Heritier Watanabe de l'Olympia (Paris)

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

La préfecture de police de Paris (France) vient d'annuler le concert prévu ce samedi à l'Olympia.

"Les opposants au régime congolais, mobilisés pour empêcher la tenue d'un concert d'Heritier Watanabe, et tenus à distance de la salle de l'Olympia, se sont livrés, un peu avant 17h, a des débordements, en particulier vers la place de l'Opera, où des poubelles ont été incendiées", indique le préfet Michel Delpuech, dans un communiqué.


Du vandalisme des combattants.

"Sur le boulevard de la Madeleine, les occupants d'un véhicule l'ont volontairement abandonné et incendié avant de prendre la fuite", annonce aussi la préfecture qui "pour mettre fin à ces débordements inacceptables, décidé d'interdire la tenue du concert".

La préfecture prévient aussi que "3 interpellations ont été réalisées et les investigations se poursuivront pour identifiée les auteurs de violences".



Pour lire le communiqué de la préfecture de police :

Attaque du marché central, 3 morts (police)

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

"Des affrontements opposant un groupe d’assaillants munis d’armes à feu et des machettes aux forces de l’ordre" se sont déroulés ce vendredi au marché central de Kinshasa, indique le colonel Pierrot Mwanamputu, le porte-parole de la police nationale.

 
Ces attaques semblent avoir pour cible la libération de personnes détenues dans le cachot du commissariat du marché.
 
Le bilan, en termes de pertes en vies humaines, est de 3 personnes tuées dont "madame l’administrateur du marché, un officier de police et du sous-commissaire adjoint du sous-commissariat Bokassa situé sur Rwakadingi", avenue attenante au marché.

"6 policiers ont grièvement blessés dont l’OPJ chef de pool du commissariat du marché central, de la garde rapprochée de la regrettée madame l’administrateur du marché et du secrétaire du commandant du commissariat police du marché central", indique le porte-parole, "ils ont tous été admis aux urgences de l’hôpital général de référence de Kinshasa". 


Des détenus en cavale


"Lors de ces échanges des tirs, 4 présumés auteurs des infractions qui étaient en garde en vue, ont cassé l’amigo (cachot du sous commissariat) et se sont volatilisés dans la nature".

Selon Pierrot Mwanamputu, la police a réussi à maîtriser "l’un des assaillants en possession de sa machette".

Les autres assaillants "se sont tout simplement dilués au sein de la population".

Le colonel Mwanamputu indique que "dans leur fuite, ils ont abandonné un fusil d’assaut AK 47 au croisement des avenues Rwakadingi et Bas-Congo".             

Ces assaillants ont aussi brulé 2 postes de police dans les communes de Kinshasa et de Barumbu.


Retour au calme

Le porte-parole de la police rassure que "la situation est sous contrôle, les forces de police sont à la poursuite des assaillants".

Leur identité n’est pas encore connue, "seules les enquêtes en cours pourront le déterminer", mais le colonel Mwanamputu précise que l'assaillant capturé "ne tardera pas à parler".


Barick Bwematelwa

Attaque du grand marché de Kinshasa

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Le bureau de l'administratrice du grand marché a été attaqué à la mi-journée de ce vendredi. 

  
Selon un témoin, joint par TOP CONGO, une douzaine de personnes avec un bandeau rouge sur la tête ont aussi attaqué le sous commissariat de la police "s'en prenant aux policiers et non aux civils". 
  
Plusieurs corps auraient été évacués vers les formations hospitalières dont "celui de l'administratrice du marché qui a été tuée", a dit à TOP CONGO un membre des services de sécurité.
 
La panique qui s'en est suivie, a créé des embouteillages autour du centre ville (côté avenue du commerce), "tout le monde essaie de fuir le centre", ont dit à TOP CONGO FM, de nombreux témoins.
 
"De nombreux magasins ont fermé leurs portes partout au centre ville, même éloignés du marché Central".

LE DÉBAT SPECIAL 15ÈME ANNÉE en live video sur Facebook

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

L'émission LE DÉBAT joue les prolongations à l'occasion du 14 juillet, anniversaire de TOP CONGO FM.

 
Vous pouvez suivre cette émission exceptionnellement jusqu'à 15h ce vendredi avec vos messages sur répondeur et via whatsapp au +243817007070.
 
Pour suivre l'émission, cliquer sur le lien suivant :  
 
1ÈRE PARTIE :
 
2ÈME PARTIE :

Face à Face Vidéo

Twitter Christian Lusakueno

Calebasse des pensées

Bakulutu

Face à Face

Top Sports

Parlons-en

Top Dedicaces

Le Debat

Top Matin

FACE À FACE VIDEO

Top Presse